Témoignage de DRH : Fanny EXARTIER nous explique que les entreprises doivent être accompagnées d’experts en 360° feedback pour préparer et conduire au mieux la démarche

Fanny EXARTIER, DRH au sein de QOMOS a décidé d’initier un projet 360° feedback pour répondre aux résultats d’un baromètre managérial avec « Great place to Work », une sorte d’audit social. Lors de cet audit en 2015 était ressorti une problématique de communication ascendante concernant principalement l’équipe de management.

 

Quelles étaient vos intentions lorsque vous avez envisagé de lancer un projet 360° feedback pour QOMOS ? Comment les collaborateurs ont vécu le projet ? Quels sont les changements que vous avez pu constater ?

L’attente principale était que ce soit un outil accepté par les collaborateurs qui en bénéficieraient et surtout qu’il soit suivi d’un plan d’actions.

Au départ j’avais des aprioris, du scepticisme sur le 360° feedback.

Malgré mes interrogations, la dynamique a été tout de suite très positive autant pour les managers bénéficiaires que les collaborateurs qui ont répondu au questionnaire.

Pour les bénéficiaires ça a été vraiment très rapidement un échange, riche, formel et informel.

Pour les collaborateurs qui ont répondu aux questionnaires des bénéficiaires, ce fut pour eux une nouveauté puisqu’il est rare dans les organisations, surtout dans les contextes de PME, qu’on demande à chaque collaborateur de donner son avis sur son manager, son mode de fonctionnement. Il y a eu une inversion entre le managé et le manager.

Les managers ont compris qu’ils devaient faire plus attention à leur environnement, à leur mode de communication, aux échanges qu’ils devaient avoir avec leurs équipes. Le message principal était de faire comprendre à tous les collaborateurs ce que l’on attendait des managers au sein de QOSMOS.

Est-ce que c’est parce qu’on a bien préparé la démarche ? Je pense que c’est certainement le cas.

C’est un nouveau départ dont la première pierre était le 360° feedback. Je vais m’appuyer sur les plans de progrès individuels qui doivent être suivis du point de vue RH, puisqu’il y a des KPI qui ont été mis en place, mais aussi suivis par les équipes.

 

Si vous aviez des conseils à donner à un DRH avant de se lancer dans une démarche 360° feedback, qu’est-ce que vous lui diriez ?

 

 

Mon conseil principal : bien choisir la coach pour cette démarche. Selon l’organisation, si on n’est pas accompagné par une personne extérieure, il me semble qu’en termes de légitimité pour les bénéficiaires et les collaborateurs, c’est beaucoup plus compliqué à faire passer. Il faut vraiment être accompagné d’un professionnel sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *